La voie de la guérison : vaincre la cystite interstitielle

Camille

By Camille

Noter cet article

Encore appelée syndrome de la vessie douloureuse, la cystite interstitielle est une maladie chronique affectant la vessie. Ses différents symptômes notamment les mictions fréquentes, des douleurs pelviennes, des sensations de brûlure pendant l’urination, font d’elle une affection invalidante. Bien qu’il n’y ait pas encore de remède miracle pour la guérison complète de cette maladie, il est possible de recourir à plusieurs solutions pour aider à réduire ses symptômes pour une meilleure qualité de vie. Découvrez des détails sur ces solutions dans la suite.

Les traitements médicaux

Pour guérir de la cystite interstitielle, l’on a la possibilité de faire le recours à des médicaments. Ces derniers incluent en général :

  • des anti-inflammatoires pour la réduction de l’inflammation,
  • Des antalgiques pour une diminution de la douleur (le diclofénac, le paracétamol, le naxoprène, l’ibuprofene, etc.),
  • Des relaxants pour détendre les tissus de la vessie,
  • Des anti-spasmodiques pour diminuer leur contraction.

Ces différents médicaments sont capables d’aider à atténuer les signes de la cystite interstitielle et permettre au sujet souffrant de mieux se sentir.

La physiothérapie

La physiothérapie est également une bonne option pour traiter les symptômes de cette maladie. Ce type de traitement comprend :

  • Des exercices pour renforcer les tissus musculaires du plancher pelvien, pour aider à optimiser les fonctions de la vessie et pour réduire les douleurs ainsi que les fuites d’urinaires ;
  • Des exercices de relaxation pour réduire les tensions et les crispations de la zone pelvienne. Ces exercices peuvent inclure des techniques de respiration, de gestion de stress, et autres ;
  • La stimulation électrique implique l’usage de courant électrique pour une stimulation des muscles pelviens et une réduction des spasmes ainsi que des douleurs ;
  • Des massages pour le soulagement des tensions au niveau des muscles de la zone pelvienne et pour l’amélioration de la circulation du sang. Ces solutions peuvent également servir à diminuer l’inflammation et la douleur causée par la cystite interstitielle.
Lire aussi :  Injection acide hyaluronique cernes ratée : que faire ?

Il est essentiel de chercher à voir un physiothérapeute qui a pour spécialité le traitement des dysfonctionnements pelviens ou de la vessie afin d’avoir une évaluation plus complète et de bénéficier d’un programme personnalisé selon ses symptômes et ses besoins. La physiothérapie peut s’utiliser seule ou en complément avec d’autres types de traitements.

Les changements de régime alimentaire

Une bonne alimentation peut contribuer à soulager la cystite interstitielle. En effet, certains aliments, à cause des nutriments qu’ils contiennent peuvent aider à atténuer les manifestations de la maladie.

C’est le cas par exemple des aliments alcalins tels que les légumes à feuilles vertes, le melon, le céleri, les amandes, et le concombre. Une consommation accrue et régulière de ces aliments peut permettre de diminuer l’acidité des urines et apaiser les douleurs.

Aussi, boire une quantité importante d’eau peut favoriser la dilution de l’urine et par conséquent aider à soulager l’irritation des parois de la vessie. Cependant, lorsque l’on souffre de cystite interstitielle, certains aliments sont à éviter.

C’est le cas par exemple des aliments acides, épicés, ou contenant de la caféine, l’alcool, des breuvages gazeux, le sucre, les aliments avec une forte teneur de potassium. Tous ces aliments peuvent provoquer une irritation de la vessie et augmenter l’inflammation et la douleur. Il ne faut pas hésiter à prendre l’avis d’un diététicien pour mettre en place un régime qui convient à son état.

Les traitements de la médecine alternative

Il existe une diversité de thérapies héritées de la médecine alternative qui peuvent être utilisées pour traiter la cystite interstitielle. Parmi celles-ci, l’on peut citer :

  • L’acupuncture qui est une solution impliquant l’insertion de petites aiguilles dans certaines zones du corps pour permettre de soulager l’inflammation et la douleur ;
  • L’homéopathie qui est un traitement utilisant des doses infinitésimales de dilutions naturelles pour une stimulation des organes du corps ;
  • La thérapie du froid ou de la chaleur qui est une option impliquant l’utilisation de compresses froides ou chaudes sur la zone pelvienne pour le soulagement de la douleur ainsi que de l’inconfort causés par la cystite interstitielle.
Lire aussi :  Combien de dents peut-on arracher en une fois ?

Il est recommandé de voir un spécialiste de la santé avant de décider de quels traitements choisir pour traiter la maladie. Ceci est important afin de s’éviter tout risque d’aggraver son état.

Laisser un commentaire