male Tadadadam, c’est encore jeudi, c’est encore 20h, cette fois je suis à Lyon et bien derrière mon ordi, et c’est l’heure du « Et il en dit quoi ton mec ?! », youpi, youpi ! …Mais qui interroge-t-on ce soir?

Eh bien ce soir, on interroge la famille, ou quasi !

Ouais, ouais, rien que ça, parce que l’interviewé de ce soir n’est autre que Mister Pierre, aka Qyrool, LE boss de Lyon69.net, blog où j’officie occasionnellement et régulièrement et que j’adore (aujourd’hui, le guest sur Lyon69.net, c’est Mister B et ses photos, pour vous dire à quel point c’est bien, comme blog !) Bref, je disais donc que Qyrool, c’est un peu la famille. Ben oui, déjà il est aussi langue de pioute que moi, et ça c’est cool. En prime, il fait presque aussi bien que moi le guide touristique. En prime encore, il donne des conseils en matière d’éducation féline et il kiffe les lolcats (et les bols à prénom, private joke !) et ça, c’est juste trop bien. Et puis il a aussi des trop bons goûts musicaux ET il tolère (plus que bien) les blagues pourries de Mister B ET ma manie orthographique ET il fait confiance à mes conseils Web-marketing même si c’est lui le grand spécialiste de la question, ça, vous pouvez en juger ici !

…Bref, Qyrool, c’est mon pote et je suis pas du tout objective, mais comme niveau mode, là, on est pas forcément toujours d’accord (à part sur les rayures, qu’on adore !), eh bien j’ai voulu l’interroger ce soir… et ouf… encore une fois, je n’ai pas été déçue ! Préparez-vous, les filles, voilà encore un mec qui dépote !

Qyrool, here you go! Un petit avant propos à nous faire, peut-être ?

Avant propos !

En tant que lecteur, le « Il en dit quoi ton mec… » de Camille est un truc très sympa à lire. Passé de l’autre coté du miroir, c’est une autre histoire : grosse pression surtout quand on voit ce qu’ont pondu les précédents mecs. Mais bon je vais pas me plaindre, le rôle le moins enviable dans l’histoire reste celui des nanas en photos, non ? …Alors c’est parti, la triplette ! Prêtes à passer au grill ?

>> …Qyrool, voici 3 photos prises sur des blogs et sites de streetstyle de mon choix (et que tu reconnaîtras peut-être) ces dernières semaines. Spontanément et sincèrement, elles t’évoquent quoi, ces tenues?

- 1 -

visuel 1 420x632

Fille 1 « Je boude parce qu’on me force à mettre mon echarpe sur la tête ».

# J’AIME

Les Docs
A la seule condition qu’elles les ait depuis ses 13 ans et qu’elle ne les ait jamais reniées. Mais visiblement, elle sont en trop bon état pour être autre chose qu’un achat moutonnier suite à un retour de hype style Converse ou Ben Simon. Donc, en fait, j’aime pas…

# J’AIME PAS

L’écharpe
Heu… j’ai raté un épisode ? C’est tendance de mettre son écharpe sur les cheveux ? Ça me fait vaguement penser à la cagoule tube à la fin des 80s. Ça avait d’abord était trop la classe, puis trop la honte, pour que finalement tout le monde fasse comme si ce truc ridicule n’avais jamais existé… (et c’était mieux ainsi).

Les collants
Le motif cellulite, c’est pas hyper galm.

# LE DÉTAIL QUI TUE

Être en mini-jupe devant un parking à vélo. Zéro en street credibility. La mise en scène dit « Je suis venue en vélo », la mini-jupe crie « La BMW de papa m’a déposée en bas de la rue ! »

# PROFIL SOCIOLOGIQUE

Ça doit être une étudiante en truc barbant (comptabilité théorique, droit des administration ou anthropologie des bactéries). Je suis sûr que ça doit être une nana chiante, mais elle doit être suffisamment maligne pour garder un mec. Elle a déjà pris de la coke une fois et adore les macarons.

# VERDICT

Pff, je trouve ça fade et triste. Ça fait collégienne mal fagotée qui a poussé trop vite. Ça donne envie d’aller se faire une sieste ou une soupe aux poireaux… J’aime pas, j’aime pas, j’aime pas !

#RELOOKING

Je vais être sympa avec la demoiselle et être constructif. Comme je suis un peu la Christina Cordula du Photoshop, je m’en vais la relooker.

Ma chérie, ce n’est paaaas poooosible ton écharpe là. On est pas à l’enterrement de tatie Carmen. Tu me remplaces ça par un bonnet grosse maille tricoté par une des mamies de Golden Hook.

Et puis ton collant, là. Tou n’as aucun respect pour toi ma chérie. Mets un peu de soleil, mets un peu de sunshine, mets un peu de couleur. Allez zouh, du vert, c’est tendance, le vert, c’est écolo, c’est green, ma chérie.

Voilà, tiu es sublime !

Fille 1 relookée 420x632

- 2 -

visuel 2 420x630

Fille 2 : »Je suis une Joey Potter geeko-fashionista en toc »

# J’AIME

La superposition des hauts
Sans aucun rapport entre eux, niveau matière ou style. Trop trop la classe.

Le côté cracra mais pas trop
Les cheveux un peu en vrac et le jean troué laissent à supposer que ça doit être une fille très très très cool. Pas du genre à s’offusquer parce que y’a plus de savon dans les toilettes du salon de thé.

La montre Casio vintage blanche
L’iPhone ne fait pas (ou plus) le geek. La montre Casio, oui ! Dans une société où les faux geeks se multiplient aussi rapidement que les blogs de filles, il est bon de savoir qui l’est et qui ne l’est pas.

# J’AIME PAS

Le sac à main…
Ou les sacs à main, on ne sait pas. On dirait la maman koala et son petit en version maroquinerie. Ça casse un peu l’ensemble et surtout c’est très moche.

Les chaussures
Au mon dieu ! Mais qu’est ce que vous avez à mettre les chaussures de vos grands mères ! C’est laid ! Sans chaussette, ça doit poker du pied en fin de journée et être la fête à la mycose. Que la blogueuse influente qui a lancé cette mode se dénonce sur le champ !

# LE DÉTAIL QUI TUE

Le jean pas assez délavé et dont les trous ne sont pas symétriques. C’est peut-être un concept le jean flambant neuf abimé, mais c’est un bon moyen de se dé-crédibiliser face à des futurs recruteurs de punks.

#PROFIL SOCIOLOGIQUE

Fille de la campagne venue tenter sa chance en ville et qui s’y plait à merveille. Elle a eu une grosse histoire amoureuse avec un artiste maudit avant de se faire jeter comme une merde. En état d’urgence perpétuelle, elle est constamment à la recherche d’un bon plans boulot, appart ou shopping. Elle préfère Mac Do à Ladurée et doit être du genre à verser une larme à des moments inadéquats, comme si le bonheur était indissociable de la tristesse qui lui succède.

#VERDICT

Je kiffe beaucoup ! A mon avis, la plus intéressante des 3 à rencontrer. (T’as son portable ?). On sent une grande fragilité couplée d’une indépendance rare. Cerise sur le pompon, le coté geek qui donne envie de la défier à Mario Kart (NDLR, mais bien sûr ! ^^).

#RELOOKING

Rappelons Christina et Photoshop.

Je sens le diamant brut en toi, ma chérie. La calor qui ressort de ton visage. Tou ne changes rien, mais tou té débarrasses de ton sac, ma chaaaarie ! Toute ta vie, elle est dans ton portable. Pas besoin de ton sac ! Ton maquillage ? Il y a une application pour ça !

Tou es gentille, ma chérie, mais ton jean, tou le laves avec des gros cailloux et de la javel. Parce que là, on dirait que t’as pas les genoux en face des trous. Et puis saute dans des flaques de peinture, c’est bon pour ton coté arty chic.

Et puis tes chaussures, c’est pas pooooosiblé. Ma madre a les mêmes ! Tu serais oune soubliiime geekette avec des Adidas Star Wars Stormtroopers mais comme elles sont pas encore dispo à la vente, je vais te chausser avec des Supra Sky Pink.

Parfaiche, c’est soublime ! Souuuublime !

Fille 2 relookée 420x630

- 3 -

visuel 3 420x629

Fille 3 « J’ai pas envie d’aller bosser »

# J’AIME

La coupe de cheveux
Celle là, elle aurait eu une coupe à frange, elle aurait été cataloguée directement dans blogueuse pouffie ! A la limite du cliché : bottines, slim, marinière et sac XXL. Heureusement, ses cheveux tirés en arrière, lui permettent de se différencier de tous ces clones.

Les rayures
Je crois que j’entretiens un relation très affectueuse avec les rayures. Surtout les horizontales. Mon placard (NDLR : Et celui de son amoureuse) pourrait en attester. Il y a peut-être une explication psychologique à ça… (NDLR : Moi je sais !) Tiens, pour la peine je vous mets quelques rayures pour faire joli :
===============================================
===============================================
===============================================

Comme pour les Docs de la première fille, les rayures sont cools si elles n’ont jamais été reniées (NDLR : YES ! …OK, j’arrête !).

# J’AIME PAS

Le sac à main
Ou plutôt l’espèce de paire de testicules de mammouth dissymétriques. La couleur est hideuse, la forme donne envie de vomir et d’ouvrir la petite parenthèse suivante :

- Parenthèse Sac à Main ouverte -

Eh oh, les filles, c’est quoi votre trip avec les sacs à main ?
Sachez que, nous les mecs, on s’en fout ! On trouve ça moche, inutile et encombrant ! (NDLR : Gni ???!) Je connais aucun mec qui ait flashé sur une nana à cause de son sac à main.
Histoire d’appuyer mes propos, je vous propose 2 exercices :

Exercice 1 : Quelle phrase te semble la plus probable ?
a) « Matte la nana, là-bas. T’as vu son sac à main, trop sexy ! »
b) « Et là, elle a enlevé son sac à main, c’était trop sexy ! »
c) « T’as vu la robe de la nana, trop sexy ! »
(réponse cachée d) « Putain, elle a une paire de loches celle là, trop sexy !) (NDLR : Que dalle, c’est juste l’effet rayures !)

Exercice 2 : Retrouve les paroles originales des chansons suivantes ?
a) « J’aime cette fille, avec son sac à main, qui se déhanche »
b) « Rooooooxane, you don’t have to wear that purse, tonight »
c) « A ce jeu de dupes, voir sous les sacs à main des filles. »

Alors please ! Arrêtez avec vos sacs à main ! (NDLR : Ouais, ouais, bien sûr…!)

- Parenthèse Sac à Main fermée -

# LE DÉTAIL QUI TUE

La pose. On voit rarement des jeunes filles adossées à un mur avec la stone attitude. Sauf peut-être tard en soirée… Là, on a envie de lui dire « Et oh, tu vas être en retard au boulot ! ».

# PROFIL SOCIOLOGIQUE

Ça sent la fille qui a un peu réussi mais sans réellement en baver. Je la vois bien dans les R.P. avec une armée de stagiaires qu’elle martyrise. Elle a une tête à aimer les sushis et à rêver de tout plaquer pour s’engager dans l’humanitaire tout en sachant qu’elle ne le fera jamais. (Vous avez déjà essayé de trouver des sashimis aux anguilles en Somalie ?)

# VERDICT

Bof. Je trouve ça aussi triste qu’un ciel gris. Look de citadine de province passe partout (au hasard Lyon ou Bordeaux). J’aime pas ! Sauf si, bien sûr, j’ai besoin de quelqu’un, un jour, pour soutenir un mur.
Bon et à par ça, vous allez bien ? Comment se passe la lecture de cet article ? Je vous rassure c’est bientôt fini !

# RELOOKING

Christina !

Maaaa, non mais qu’est ce qu’il t’arrive ma chaaaaarie ! C’est tristou ! C’est la déprime et tout çé ! Allez, on va habiller tout ça.
D’abord, passe au maquillage, on va mettre du vert fluo dans tes yeux pour que tou soit sublime !
Après je te fais une ablation du testicule (ça fait pas mal, je parle en connaissance de cause!) (NDLR : Nan, Christina, vraiment ?!) et je te colore le tout pour que ça soit en harmonie avec tes yeux.
Et puis le slim et la bottine, c’est pas possible, ma chaaaaaarie ! C’est so 2006 ! No, tou sais le top c’est des cuissardes en doudou. Les garçons vont vouloir te caresser les jambes, ma chérie !
Et puis un petite montre en sautoir de chez Urban Outfitters ajouterait un petit côté vintage qui soulignera le tout. Le vintage, c’est pour les accessoires maintenant, ma chaaaarie.

Fille 3 relookée 420x672

…Ouf, voilà c’est fini ! Ah tiens ? Non, Camille a encore des questions !

> Dis, si on te dit « blogo-pouffe », tu penses…?

Elle, elle, elle, elle, elle, elle aussi… et tout ce troupeau de filles. Elles pourraient se regrouper dans une sorte de collectif. J’ai déjà le nom : L’attaque des Clones.

> Et sinon, en conclusion, dans la rue, en concert, chez toi, c’est quoi la tendance mode féminine qui te marque ces derniers temps?!

J’aime bien ta question, Camille, parce qu’en ce moment la rue et le boulot, c’est un peu chez moi et aussi parce que le mohair revient en force. (Non, c’est une blague). (NDLR : Comme le poney ?!)

J’ai un grand faible pour la mode Hurajuku qu’on commence à entrapercevoir aux coins de rues de nos villes.
Harajuku, c’est un célèbre quartier de Tokyo (à ne pas confondre avec Shibuya, beaucoup plus modasse).

La mode Tokyoïte est beaucoup moins extravagante que le cliché qu’ont véhiculé les médias et certains ouvrages photos. Ce que j’apprécie surtout c’est l’approche vestimentaire totalement différente de celle des occidentaux. Les crises économiques qui se sont succédés depuis la fin des années 80 ont fait l’effet d’un frein dans la création sur l’ensemble de la planète. Mais tout le monde n’a pas réagit de la même façon. Pour se rassurer les américains et les europeens sont allés piocher dans leur passé. On a remis au goût du jour les années 20, les années 70, aujourd’hui les années 80 et on glorifie le vintage. Le Japon, quant à lui, s’est réfugié dans l’imaginaire et dans l’enfance. Au final, alors que la mode occidentale fait preuve d’une grande nostalgie, la mode asiatique exalte de couleurs, de mélanges improbables et de rêves.

Il suffit d’aller voir les blogs de mode des japonaises, quel délire ! Tous différents, uniques, plein de bonnes idées, de recyclage et de sourires ! (Oui parce que la blogueuse parisienne, par définition, fait la gueule !) En France, partout les mêmes low-boots, les mêmes slims, les mêmes sacs à main (GRRR). Au Japon, chaque blog est un univers de couleurs et de styles qui ne ressemble qu’à lui.

Petite sélection pour la route :

Photo Mode Japon 2 420x632

Mode Japon 3

Mode Japon 1

Vous aimez pas ? Il va falloir vous habituer ! La génération élevée aux Chevaliers du Zodiacs ne devrait pas tarder à prendre les commandes de la mode. Quand ce sera le cas, les blogueuses sus-nommées seront trop vieilles pour porter ce genre de fringues et on trouvera peut-être enfin du gel Gatsby en France !

Pfffiou ! Voilà c’est fini ! Il reste encore du monde ? Bon désolé Camille, tout le monde est parti. Merci quand même pour l’invitation !

Alors, les filles, heureuses ?!

Moi je ne dis plus rien, j’ai poussé mes cris dans les « NDLR », mais bordel, Qyrool, qu’est ce qu’on va faire sans sacs à main, hein ?! Et puis ces japonais, moi je pense qu’au fond ils sont tous habillés pareil aussi, juste pas comme nous ! (Tss…) (Et j’adore les marinières, les slims, les bottines, les sacs-testicules et les chaussures de mémé !) (Et la fille n°1 n’aime pas les macarons, je suis sûre, elle est MÊME PAS parisienne ! Et elle a le droit aux Docs neuves, elle a VRAIMENT 15 ans !)

***

Crédits photos : Le Mâle, Jean-Paul Gautier ; Copenhagen StreetStyle ; The Sartorialist ; Nizzagirl ; Tokyofashion.com

***

* Dans “Et il en dit quoi, ton mec?”, on interroge des hommes (des vrais), que je connais ou non, sur leur vision de la mode féminine. Ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, ce qu’ils pensent des tendances actuelles, comment ils nous voient dans nos vêtements, etc. Retrouvez les premiers interviewés ici !
loading


hellocoton