blazer naf naf 4

A moins de vivre dans une grotte, je pense que vous avez toutes (et tous?) remarqué le grand retour cet automne de la fameuse veste d’homme.

La veste d’homme, qu’est ce que c’est encore que cette histoire? Eh bien tout simplement, après le jean de notre « boyfriend », nous sommes censées à l’automne 2009-2010 lui voler aussi sa veste de tailleur et la porter bien large, avec des épaules bien carrées et si l’on veut, juste une ceinture fine dessus pour cintrer le tout et montrer que « si, dessous, je vous jure, je suis tout de même une fille« .

Bon, ça, c’est la théorie, bien sûr.

En réalité, la définition et l’apparence de la chose varient beaucoup. Il y  a en effet des vestes qui semblent sortir tout droit de la garde-robe d’un vrai mâle tout en muscles et en épaules. Il y a aussi de classiques vestes de tailleur, féminines mais pas très différentes des autres saisons, au final. Et puis il y a enfin de petites choses sympathiques, pseudo masculines, avec manches faussement remontées sur les avant-bras et épaules carrées mais pas de déménageur (ou -euse, je m’y perds).

Dans les modèles que j’aime bien, il y a par exemple ces deux-ci, trouvés chez Urban Outfitters, pour changer :

urban outfitters blazer

veste urban outfitters

Premier modèle Silence + Noise à 58 £ ; second modèle de marque inconnue à 68 £

Quel que soit le cas choisi, l’idée est de porter la veste à la cool, faussement stricte donc et en l’accessoirisant un maximum pour éviter le total look « Margaret Thatcher ».

D’après ELLE de cette semaine, le summum du chic, par exemple, c’est de porter la veste d’homme avec des gros bracelets ethniques, du léopard, du foulard ethnique et… des cuissardes. Bon, soit. Mais moi, la cuissarde, je n’ai pas encore cédé, je crains un peu trop le côté sado-maso-fashion. Et le léopard, je suis désolée, je n’adhère pas non plus pour le moment.

Qu’à cela ne tienne, je n’ai pourtant pas été longue à céder pour LA veste.

Il m’aura suffit d’un week-end entre filles en terre niçoise (ce qui en mode peut aussi se traduire par « en terre pouffie ») pour céder pour LA veste, dans sa version cintrée et « pseudo masculine, avec manches faussement remontées sur les avant-bras et épaules carrées mais pas de déménageur« .

Dans le choix, j’ai été plutôt raisonnable. Après avoir lorgné sur les très jolis modèles chez Maje et Sandro, c’est finalement chez Naf Naf que j’ai craqué, pour 49 « petits » euros, si mes souvenirs sont bons.

MA veste d’homme est donc noire, plutôt classique en apparence, mais avec une coupe qui me plait beaucoup et qui fait la différence. D’abord, elle est longue. Ensuite, elle est très cintrée. Ensuite, l’encolure est plutôt flatteuse. Et enfin, ses manches sont « pré-retournées », sur une jolie doublure blanche à discrètes rayures grises, ce qui d’après moi est plutôt sympa, comme effet.

Et là, ci-dessous, devant vos yeux ébahis, vous allez me voir la porter avec… avec… qu’est ce que c’est d’ailleurs exactement? Ce ne sont pas des sequins, pas des paillettes, non plus? Mais bref, euh, du bling-bling argenté accroché sur du (presque vrai) cachemire. Une association pas franchement dans mon style habituel, mais pour laquelle je craque pas mal en ce moment. Est-ce que je fais bien… Ça, c’est vous qui allez me le dire, non?! ^^

blazer naf naf 4

blazer naf naf 3

blazer naf naf 2

blazer naf naf

Photos prises par Mister B avec mon appareil

Modasse Attitude :

Slim H&M, veste Naf Naf,
débardeur « bling-bling » Suncoo (inconnu au bataillon jusqu’à ce jour niçois)

Alors, votre verdict ?!
Et vous, la veste, vous la portez comment ?


loading


hellocoton